Solu : L’avenir de l’ordinateur

soluKristoffer Lawson n’est plus à présenter. Il a notamment mis au point une banque en ligne qui automatise la comptabilité des Petits et Moyennes entreprises. Cette fois, il veut proposer l’ordinateur du futur avec Solu.

 

 

L’ordinateur révolutionnaire

L’entrepreneur a cette idée depuis ses 15 ans, mais ce n’est que maintenant qu’il a rassemblé toutes les conditions permettant de la concrétiser. Solu est un ordinateur miniature à peine plus grand d’un sous-verre, mais dont les fonctionnalités sont exceptionnelles. Il ressemble à un Mac mini et est prévu pour se brancher à l’écran d’un ordinateur. Toutefois, il comprend aussi un écran tactile, ce qui lui permet d’être une mini-tablette indépendante.

Ce qui distingue le plus Solu c’est qu’il fait vraiment la différence entre applications locales et en ligne. Selon son concepteur, certains systèmes d’exploitation comme Linux ont été fabriqués lorsqu’il n’y avait pas encore d’internet. Donc, ils ne conviennent pas vraiment au Web.

Puisque la plupart des outils se présentent actuellement comme des applications (Facebook, Gmail, Slack…), l’entrepreneur veut alors proposer un ordinateur spécialement élaboré pour le Web, tout en permettant d’accéder à ces outils, même lorsqu’il n’y a pas de connexion internet. Solu s’apparente donc à Chromebook de Google.

Le système d’exploitation de l’appareil est SoluOS. Il se base sur Android et Linux et sert à faire fonctionner localement les applications Android. Mais l’entrepreneur a mis au point son système d’exploitation pour être capable de supporter des applications HTML 5 localement ou en ligne. Quand Solu est connecté à internet, les tâches faites hors ligne seront rapidement envoyées vers l’application hébergée sur la toile.

C’est donc spécialement la particularité de Solu : on peut l’utiliser pour travailler hors ligne en utilisant des applications en ligne. SoluOS enregistre localement plusieurs documents Web pour que l’utilisateur ait accès à une part de la version de ses sites internet préférés. À titre d’exemple, on peut envoyer des messages privés Facebook alors qu’on est dans un avion sans Wifi. Ces messages seront envoyés quand Solu détecte une connexion.

À l’image de Chromebook, Solu se destine aussi au secteur de l’éducation et de l’entreprise. En effet, il ne nécessite pas réellement de support informatique, puisque les données de son utilisateur sont hébergées sur la toile, plus précisément en Finlande.

Pour avoir cet appareil, il faut débourser 349 euros. Ce tarif comprend un abonnement de 3 mois à l’hébergement en ligne.

Related Posts