Le Web domine en école de journalisme

web-logoDepuis l’apparition du numérique, de nombreuses frontières ont été abolies. Désormais, les élèves ne sont plus libres de choisir indépendamment l’option presse écrite, car celle-ci est généralement rattachée au numérique.

 

 

Un rapprochement inévitable

Cela fait quelque temps que les 2 options ont été rapprochées, et on s’y attendait. Durant l’année scolaire précédente, il n’y avait que 2 étudiants à l’ESJ (Lille) qui ont opté pour l’option ‘presse écrite’ (qui a été rattaché au Web). Mais dorénavant, la directrice des études de l’établissement stipule que les 2 options sont inséparables.

 

Un partenariat avec les écoles informatiques ?

Dans toutes les écoles de journalisme, le Web a changé leur organisation. Les directeurs d’établissement affirment qu’on est face à un important changement, car le numérique est devenu une obligation. Ils se demandent si les étudiants doivent être formés au code ou s’il faut solliciter une collaboration avec les établissements de développement informatique.

 

Chacun s’adapte à sa manière

Pour l’IJBA, une collaboration avec l’université Rey Juan Carlos (Madrid) a été conclue. Le directeur de l’établissement stipule que cela permettra aux étudiants de posséder un double diplôme. Pour tous les élèves de 1ère année, ils seront initiés à la culture numérique de la même manière que pour la culture générale. Du côté de CFJ (Paris), la presse écrite a été substituée par la ‘newsroom’ afin de permettre aux étudiants de connaître différents types d’écriture.

 

Un bouleversement des méthodes

Pour certains établissements, l’intégration du Web a apporté un bouleversement au niveau des méthodes. Actuellement, la presse écrite n’est plus proposée. À la place, il y a les modules écritures, image, son et numérique. Au niveau des emplois aussi, les jeunes diplômés sont souvent envoyés en rédaction web des médias ou tout simplement en filière web, la rédaction classique subissant une forte baisse d’effectifs.

 

Un changement de support

Avec le numérique, le journaliste est généralement amené à changer de format. Il peut désormais écrire sur n’importe quel support : ordinateur, tablette…

 

Priorité au contenu

Malgré l’arrivée du numérique, il n’est pas question de délaisser pour autant les techniques d’écriture. Il est important de savoir utiliser les outils du web. Mais il est crucial de savoir écrire, narrer, décrire…

 

Les jeunes deviennent les formateurs

Le numérique est souvent mieux appréhendé par la jeune génération. Si autrefois, les jeunes journalistes devaient être parrainés par les anciens, c’est tout le contraire aujourd’hui.

Related Posts