Bien choisir son avocat en droit de la famille

Aujourd’hui, de plus en plus de procédures échappent à la voie juridictionnelle soit dans un but de simplification ou une politique de désengagement des tribunaux, soit parce que les assurances ont pris le relais pour instaurer un processus plus axé sur la négociation. Pourtant, cela ne veut pas dire que l’on ne doit plus avoir besoin d’un avocat. Par exemple, en droit de la famille ils assument un rôle toujours très important.

La simplification du divorce par consentement mutuel

Depuis les 1er janvier 2017, toutes les procédures de demande de divorce par consentement mutuel n’ont plus besoin d’être prononcées par un juge. Les époux doivent négocier et signer une convention de séparation fixant les différents aspects de leur vie future, puis la faire enregistrer par un notaire. Le rôle des avocats loin d’être minimisé est ici renforcé puisque dans le cadre de l’élaboration de l’acte conventionnel, chaque époux doit être assisté de son propre représentant, alors qu’avant la réforme, ils pouvaient faire appel tous deux à l’avocat de famille.

Un travail de simplification non négligeable

La procédure est tellement simplifiée qu’il suffit de contacter un avocat en droit de la famille sur Internet. Par change de mail, vous pouvez ainsi envoyer les informations et les documents nécessaires à la rédaction de la convention de séparation sans avoir besoin de prendre un rendez-vous à chaque fois. Cela accélère considérablement et baisse également le coût de la prestation.

Des conseils d’un spécialiste

Certains professionnels du droit se sont spécialisés dans les problèmes  juridiques liés en droit de la famille. Ces derniers pourront ainsi vous donner les meilleurs conseils en fonction de votre situation. Ils vous demanderont votre type de contrat de mariage, le patrimoine et les revenus dont vous disposez, le nombre d’enfants… Ils pourront ainsi plus facilement calculer la prestation compensatoire ou la pension alimentaire et apprécier les questions relatives au droit de garde et à la séparation des biens.

Related Posts