L’arrivée du VPN sur le Web

Les réseaux privés virtuels gagnent du terrain en tant que méthode de sécurisation de la navigation internet. Ils offrent notamment la possibilité d’un changement d’indication IP et d’une anonymisation de l’exploration de la toile.
Cette variété de passerelles réseau est conçue pour les besoins d’une organisation spécifique et ne peut être utilisée que par les membres de celle-ci. Il peut s’agir notamment des étudiants au sein d’un établissement universitaire ou des employés au sein d’une compagnie.

La matérialisation du VPN en ligne
Pour commencer, l’utilisateur doit inscrire l’indice IP fourni par son établissement dans le champ à localisateur uniforme de ressource de son navigateur. Il sera alors dirigé vers une page où il devra inscrire un ‘username’ et ‘password’ tout deux octroyés par son établissement. Une fois que ces formalités auront été accomplies, il pourra intégrer l’infrastructure virtuelle de l’organisme concerné et consulter toutes ses ressources confidentielles.

En savoir plus : Découvrez les meilleurs VPN

Un abonnement VPN pour les usages privés
Le réseau privé virtuel en version Web n’est vraiment nécessaire que pour la sécurisation des échanges sur des circuits d’envergure mondiale. Vous pouvez vous contenter d’un VPN ordinaire si votre seul souci est d’assurer l’anonymat de téléchargements ou le déblocage des ressources normalement inaccessible dans l’État où vous résidez. Cette option est aussi plus abordable en termes de prise en main. Le software est téléchargeable gratuitement et s’installe en quelques gestes. Mais, un abonnement est plus approprié si vous êtes soucieux de l’efficacité, de la sécurité de navigation et de la totale liberté sur le web. Lorsque vous mettez le VPN en marche, il s’exécute en background et ne diminue pas les performances de votre terminal. Vous choisissez vous-même la balise de donnée d’où la connexion va être amorcée et celle-ci va vous octroyer votre nouvelle adresse IP. Les principaux fournisseurs tels que Hidemyass ou encore Purevpn possèdent des centres de données dans plusieurs pays. Une structure de cette envergure montrera toute son importance lorsque vous allez rejoindre des connexions en libre accès comme celles qui sont proposées dans les lieux de restauration.

Personnalisez vos calendriers professionnels sur le web

Les entreprises bénéficient de l’évolution de l’informatique pour réaliser les tâches diverses de leur quotidien et cette avancée leur permet de travailler dans des conditions qui apportent toujours plus d’amélioration. Mais certains outils matériels sont tout de même nécessaires au regard, ce qui est le cas du calendrier d’entreprise. Devenu un cadeau pour les clients et les employés, il sert non seulement de support publicitaire, mais il est aussi très utile pour tous les acteurs de l’entreprise. Certaines valeurs restent importantes et la matérialisation a encore du bon !

Pourquoi le calendrier est-il un bon support publicitaire ?

Pour se faire remarquer des clients, les entreprises participent à des salons, des foires ou encore tapent à la porte de tous les consommateurs qui pourraient avoir besoin d’un service. Pour faire face à la concurrence, une entreprise doit être visible et le faire en distribuant des accessoires de bureau pratiques au quotidien qui comporteront bien en évidence, le nom, le numéro et le logo de l’entreprise. Grâce à des petits présents laissés sur son passage, un commercial permettra aux prospects de retrouver le chemin qui les conduit à lui. Il faut s’arranger pour inspirer confiance et cultiver les messages publicitaires pour au final, résonner dans la tête du futur client. Le devis qu’il s’apprête à faire pour une prestation diverse, sera effectué par vous, si vous avez réussi à faire la différence. Offrir un calendrier professionnel aux couleurs de l’entreprise, c’est s’assurer de ne pas être oublié.

Optimisez la création de votre calendrier

Vous pouvez passer votre commande de calendrier sur le web en utilisant un outil qui vous permettra de le personnaliser selon vos besoins et selon vos envies. Quel que soit son format, certaines caractéristiques doivent apparaître sur le calendrier pour optimiser le côté publicitaire que vous aurez choisi de mettre en avant. Le logo avec un petit slogan très dynamique sera du plus bel effet, sur le calendrier et tapera à l’œil à chaque consultation. Vous pouvez également en profiter pour afficher des photos de l’entreprise si vous avez de la place sur les côtés. L’important est d’harmoniser le tout pour obtenir un calendrier professionnel réalisé au bon format selon la cible de clients, il doit donner envie d’être gardé par le plus grand nombre. Grâce à des petits cadeaux, vous diffusez l’image de votre entreprise et vous fidélisez la clientèle qui trouve très agréable d’obtenir comme chaque début d’année, un calendrier professionnel, un agenda, des stylos et bien d’autres accessoires utiles dans la vie de tous les jours. ‌

Un patriarche de la toile primé pour sa sympathie envers les GND

Tim Berners-Lee est connu dans l’univers des technologies numériques en tant que patriarche du web, tel qu’on le connaît actuellement. Il a récemment été visé par les réprobations des partisans de l’impartialité et de la liberté de la toile pour son obédience à l’égard de l’expansion de la gestion numérique des droits en 2013. Ce système est en effet élaboré par des géants du secteur numérique comme Google, Netflix, Apple ou encore Microsoft. Ces réprimandes ont été reconnues et soutenues par l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture. Elles ont conduit à plusieurs manifestations à l’échelle internationale.

Les accusations dirigées contre Tim Berners-Lee ont été adressées par la Defective by Design qui est une entité engagée dans la promotion de la liberté absolue du web. Il avait pourtant contribué à la naissance du Web et du fameux protocole de transfert hypertexte obtenu. Il avait également reçu l’ACM Turing Award quelques jours auparavant. Les reproches adressés au président du consortium de standardisation à but non lucratif de la toile se concentrent justement sur les circonstances paradoxales de cette récompense. Toute cette agitation ne semble pas toutefois le déranger, sachant que Google lui avait déjà offert un beau chèque de 1 million d’euros.

9 millions d’euros pour Hadopi en 2017

Christian Phéline, dans sa course aux présidentielles, valorise les positions de l’Hadopi en réclamant de l’exécutif qu’il octroie 9.000.000 € au budget de cette institution pour 2017.

L’Hadopi maintient ses revendications

Si la somme allouée au fonctionnement de l’Hadopi en 2017 était finalement de 8.500.000 €, cette autorité du Net a encore de quoi espérer.

Après tout, le sénat s’était spontanément opposé à la demande d’un député du parti vert qui visait à la démanteler. En outre, le total des sommes dépensé par l’Hadopi depuis sa naissance approche les soixante-dix millions d’euros.

La manœuvre graduelle comme seul outil de l’Hadopi

Statistiquement, l’Hadopi a pu transmettre jusqu’à mille dossiers au ministère public. La quantité de missives de sommations qu’elle a envoyées approche les 7 millions.

Autrefois, l’Hadopi participait à l’installation du filtrage et à l’ajout de label sur les outils de sécurité. Elle a grandement modifié son objectif de fournir aux internautes une offre satisfaisante et en conformité avec la loi et se focalise essentiellement sur la défense des intérêts des détenteurs de droits d’auteurs.

Notez que l’Hadopi peut vous imposer une amende de 1500 € s’il vous surprend à faire des activités illicites ou contraires au code de propriété intellectuelle. Pour protéger votre vie privée, vos informations bancaires lors de vos vacances à l’étranger etc, utilisez un réseau privé virtuel dit VPN. Les VPN les plus efficaces sont fournis par Hidemyass, Vyprvpn et IPVanish. La liste complète des meilleurs vpn sur www.meilleur-vpn.biz en ligne.

Casque de réalité virtuelle de HTC : Le lancement ajourné

Si HTC et Valve avait prévu de commercialiser ‘Vive’ pour cette année, ce sera finalement l’année prochaine que ce casque de réalité virtuelle débarquera sur le marché.

2016 s’annonce comme une année prometteuse pour les casques de réalité virtuelle. Effectivement, plusieurs géants du high-tech prévoient de lancer leurs produits l’année prochaine à l’instar de Morpheus (Sony) et d’Oculus Rift (Facebook).

Ce sera également en 2016 que débarquera le casque de réalité virtuelle de HTC dénommé Vive. Au début, l’entreprise prévoyait de le lancer plus tôt, vers la fin de cette année. Mais cette date ne peut pas être respectée, et l’entreprise taïwanaise a décidé d’ajourner sa sortie pour l’année prochaine.

Présenté vers le début de cette année, Vive a été mis au point grâce à un partenariat avec Valve. D’après les techniciens, ce casque afficherait un niveau de rafraichissement de 90 Hz, une résolution de 2160×1200 pixels ainsi qu’un angle de vue à 110°. Il proposera aussi divers senseurs : un capteur de positionnement avec laser, un accéléromètre et un gyroscope.

La NSA réussit à déchiffrer le cryptage VPN

D’après les chercheurs, la NSA serait parvenue à déchiffrer l’algorithme de chiffrement des VPN (plus d’informations sur http://meilleur-vpn.net/) .

Durant la conférence ACM Computer & Communications Security, 14 chercheurs donnent des indications sur la méthode employée par la NSA pour déchiffrer plusieurs des algorithmes de cryptage des VPN.

Dans les documents d’Edward Snowden se trouvent des notes relatives à un système de déchiffrement des communications adopté par la NSA. Les spécialistes se demandent comment l’agence de renseignement est parvenue à décrypter des algorithmes complexes qui sont censés fournir une sécurité optimale pour les utilisateurs.

D’après l’un des 14 scientifiques, la solution au problème se trouve dans l’échange de clés ‘Diffie-Hellman’, un algorithme conçu pour éviter la surveillance de masse. Le Diffie-Hellman est une technique d’échange de clés constituant l’une des bases de la cryptographie. Son objectif est d’éviter que les échanges entre deux personnes ne puissent se faire décoder. Cet algorithme est utilisé pour initialiser différents protocoles de sécurisation comme SMTPS, VPN, HTTPS…

Une nouvelle Enigma

Le talon d’Achille de Diffie-Hellman se trouve au niveau de son implémentation. Pour créer un échange Diffie-Hellman, il est nécessaire que le serveur et l’ordinateur s’accordent sur un nombre premier, souvent important. Cela dit, différentes applications utilisent des primitifs codés en dur ou standardisés. Alors, l’attaquant peut essayer de pré-calculer ce primitif et déchiffrer facilement la connexion de la personne qui se sert de ce primitif.

La tâche est d’autant plus simple s’il y a une vulnérabilité type ‘LogJam’ puisque le pré-calcul du primitif est beaucoup plus facile. D’après les chercheurs, la NSA dispose aussi d’autres moyens pour défaire Diffie-Hellman. Ils peuvent en effet investir dans une machine capable de décoder un primitif Diffie-Hellman. Bien sûr, il s’agira alors d’une machine comme Enigma (utilisée durant la Seconde Guerre mondiale) qui nécessiterait un investissement colossal.

Aucune limite pour la NSA

Même s’il s’agit d’une simple hypothèse, la NSA a tout à fait les moyens d’investir dans ce genre de machine. Il faut rappeler que le budget de cette agence est d’environ 10 milliards USD. Et pour rappel, son objectif est de surveiller les communications. Alors, il est fort probable qu’elle ait déjà exploité la faille du Diffie-Hellman pour arriver à ses fins.

Comment réussir l’aménagement d’une terrasse zen ?

De tous les coins d’une demeure, c’est bien la terrasse composite et le balcon qui offrent le plus de bien-être pendant les périodes estivales. En maitrisant quelques gestes habiles sur la décoration et l’aménagement, vous pourrez transformer votre extérieur en un havre de quiétude. Cela joue notamment sur l’ajout d’une ou deux chaises, d’une note de couleur et d’un peu de verdure. Une telle installation vous permet d’avoir un instant de relaxation dans le tumulte de la ville et des angoisses quotidiennes. Avec une table et quelques chaises, un peu de couleur, des plantes par-ci par-là.

Agir instinctivement

Faites un break, écoutez votre instinct et prenez le temps de découvrir vos aspirations pour une terrasse ou un balcon. Les concepts normalisés comme la multifonctionnalité, l’organisation et la définition des espaces ne sont pas obligatoires. Vous pouvez tout aussi bien aménager votre espace extérieur selon vos propres préférences comme faire de la lecture ou prendre un repas en extérieur. Une table standard peut être remplacée par des poufs extra larges.

Relever les qualités et les défauts des différents choix d’aménagement

Chaque espace a ses propres particularités. Le montage doit se faire en fonction du contexte environnant comme les paramètres sonores ou visuels. Sélectionnez le concept qui vous semble le plus intéressant comme la vue, les éléments du paysage ou le positionnement par rapport au soleil. Optimisez votre intimité en installant des brises-vue ou en faisant pousser des plantes grimpantes qui n’entraveront pas la propagation des rayons ultraviolets. Il s’agit essentiellement de séparer le bon du mauvais. Une installation sobre est plus profitable qu’une recrudescence de mobiliers inopportuns. Il est important de conserver un sol relativement libre. Pour ne pas avoir la sensation d’être étouffé, ne regroupez pas tous les objets dans un même coin.

Prôner des matériaux nobles et pérennes

Le mobilier doit pouvoir résister aux variations du climat et de la météo. Les matériaux tels que le métal coloré sont attractifs, mais se refroidissent assez rapidement au toucher. Le bois, qu’il soit exotique ou massif, offre plus de douceur et de chaleur, surtout pour les lames de terrasse. Le plastique ou le métal bon marché sont à proscrire en raison de leur détérioration rapide. La robustesse du matériau doit également être prise en compte. Dans un registre similaire et beaucoup plus simple, vous pouvez imiter les effets du bois avec un carrelage d’imitation.

En outre, le côté naturel doit prendre le pas sur l’aspect décoratif. L’idée est d’agrémenter l’installation d’objets se rapportant à des souvenirs agréables. Il peut notamment d’un thème de plage avec des galets et du bois flotté.

Sélectionner des végétaux faciles à entretenir

L’espace extérieur doit conserver son ouverte sans se couper de la nature. La présence de plantes dans une terrasse zen ne devrait jamais être une source de contraintes. Les cactus et les plantes succulentes sont en ce sens un choix plus avisé, car ils sont plus autonomes. Pour ceux qui ont la main verte, les végétaux plus complexes comme la glycine ou le bambou sont toujours envisageables. Il faudra toutefois considérer leurs exigences d’hydratation et de taillage.

Par ailleurs, chaque végétal possède ses propres conditions environnementales de développement. Leur sélection se fait donc en fonction du positionnement de l’espace externe comme l’éclairage et le vent. Les sempervirents sont le choix le plus polyvalent, car ils conservent leur beauté tout au long de l’année.

Faire un jeu de neutralités tonales et de couleurs audacieuses

L’aménagement de la terrasse devrait intégrer une harmonie de douceur, rehaussée subtilement de quelques nuances animées. Il s’agit notamment d’appuyer des contrastes gris sur les tons en galet et d’ajouter un effet blanc bleuâtre sur les vases. Les meubles peuvent également être conçus dans du bois naturel, avec un bleu marin pour les transats ou des nuances graphiques sur les coussins.

Les variations de blancs agrémentés de mobiliers assortis permettent d’accroître l’effet reposant du balcon sans surcharger son apparence. Les meubles en rotang ont un côté très chic et s’accordent parfaitement avec les tons clairs ou au visuel épuré.

solu

Une ‘modération salariale’ au sein des entreprises

Lors d’une interview, Emmanuel Macron a expliqué sa volonté de relancer l’investissement en vue de consolider l’industrie. Il désire de ce fait aller plus loin avec la loi travail.

Selon le ministre de l’Économie, les dirigeants d’entreprises ne doivent pas prioriser la hausse des salaires. La priorité est au niveau de l’investissement productif, souligne-t-il. Le ministre constate que l’outil productif est en cours de rattraper son retard compétitivité/coût accumulé au cours des années 2000 grâce aux mesures gouvernementales. Cependant, il ajoute qu’on doit conserver l’effet de cette dévaluation fiscale. La solution, selon lui, c’est la modération salariale. Cela implique alors qu’il faut aller au-delà au niveau de la négociation collective, et ne pas se borner seulement au temps de travail, comme écrit dans la loi travail.

Le ministre de l’Économie explique qu’il ne faut pas seulement se contenter du salaire des employés, mais aussi des dirigeants. Il suggère une modération, car ces derniers doivent s’assurer de ne pas s’écarter de la réalité dans laquelle vit l’entreprise. Mais le ministre ne veut pas intervenir par voie législative. Il ne désire pas imposer une limitation de la rémunération par la loi puisque cette loi stipule qu’elle n’est pas en mesure d’imposer un plafond fixe pour les patrons.

D’après le ministre, il est du ressort des conseils d’administration d’imposer un niveau acceptable pour la rémunération. Mais le problème est qu’en France, les conseils d’administration ne respectent pas souvent les actionnaires. Pour le ministre, il est tout à fait envisageable de demander à l’assembler générale des actionnaires d’établir un plancher de rémunération.

1 2 3